Vinsobres

Maire: Serge Cornud

Nom des Habitants: Les Vinsobrais

Nombre d'Habitants: 1 144

Vinsobres
Vinsobres
  •  
    Dès le début de la féodalité, il exista une famille seigneuriale De Vinsobres, dont l’un des membres figure dans un diplôme de l’Empereur Conrad II. Le village semble avoir bénéficié de circonstances favorables. En effet, à cause de son importance, et de l’étendue de son territoire, de la pluralité de ses fiefs (Château de Verone, Roane, La Touche, Les Crottes), il a toujours appartenu à plusieurs seigneurs et il a compté en 1281 jusqu’à 17 co-seigneurs à la fois ! Ce qui procura une émulation heureuse sans ses conséquences.
    Au moment de la Révolution, il y avait encore 4 co-seigneurs. Cette famille sauvegarda la place forte et ses solides remparts avec pont-levis et fortifications, jusqu’à la mort de Raymond de Verone, Seigneur de Vinsobres, tué le 6 Août 1424 lors de la sanglante bataille de Verneuil contre l’armée Anglaise. En 1581, fut décidé le démantèlement des fortifications. Puis sur ordre du Cardinal Richelieu, furent démolis la grande porte du Boutin au Nord, les tours de Verone de Paris ainsi que les murailles du Nord.
    Aujourd’hui, en vous promenant dans les rues du village, vous découvrirez l’Église qui date du XVIIIe siècle, puis le temple, un ancien prieuré du XIIe siècle (vestige d’une ancienne maison des templiers qui avait appartenu aux chevaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem) ainsi que deux fontaines-lavoirs.
    Le génie du terroir : Le nom même de la commune qui prête toujours a sourire est une pure création du “Génie du terroir” dont les racines latines signifi ent pour l’historien Lacroix “coteaux des vignes”. Le premier jeu de mots connu est en 1633 celui de l’évêque de Vaison, qui décrivant ses paroisses, louait le vin de la commune : « Vinsobres ou sobre vin, prenez le sobrement ». Ici on cultive la vigne depuis les romains. Le premier cadastre connu de 1821 recense 286 hectares de vignes. Deux siècles plus tard, on s’approchera des 2 000 hectares. Les archives de la commune nous montrent que le vignoble et la vendange sont l’objet de soins attentifs avec l’instauration du “ban des vendanges” : “Le conseil municipal
    fera crier par le valet de ville que les vendanges ne commenceront pas avant le 17 Octobre”. C’était pour assurer le millésime 1790.
    Vous pouvez aujourd’hui visiter de nombreuses caves et domaines viticoles dans
    une campagne éblouissante.
  •  
    L’origine du nom de Vinsobres, vient certainement du nom latin de Vinsobris ou Vinsobrio, traduction de vigne ou vin, œuvre et travail. Il se peut aussi que les trois premières lettres du mot Vinsobres constituent le radical pré-celtique de Vens ou qui veut dire colline.
    Vinsobres s’est appelée à travers les siècles Vizobris, Vinsobris, Vinsobrio et Vinçobriis.                   
    Ce n’est qu’au XIIe siècle qu’apparaît l’appellation d’aujourd’hui, rappelant celui d’une famille, dans les années 1137 à 1144.
  •  
    Omelette aux truffes
    Pour 4 personnes
     
    8 œufs,
    50 g de truffes,
    50 g de beurre,
    sel et poivre.
     
    Coupez les truffes en fines lamelles.
    Mélangez-les avec les œufs.
    Laisser reposer quelques instants puis ajoutez le jus de truffes.
    Laisser les truffes imprégner les œufs pendant 30 min.
    Battez les œufs et faites l’omelette en salant et poivrant.
    Au moment de servir, garnissez le dessus de l’omelette avec deux ou trois lamelles de ruffes.
     
    Astuce : 
    préparer l’omelette la veille afin que toute la saveur de la truffe se fonde aux œufs.
    Préférer une cuisson “baveuse” à une cuisson “bien cuite”.
  • Mairie:
    Place de la Mairie
    26110 Vinsobres
    Tél: 04 75 27 64 49