Communes adhérentes

Andouillé (Mayenne - Pays de la Loire)

Maire : Bertrand Lemaître

Nom des Habitants : Les Andolléens

Nombre d'Habitants : 2380

Andouillé
Andouillé
  •  
    À l’époque mérovingienne, Andouillé a le statut de bourg important, on y trouve une église et des villas, puis au XIIIe siècle, Andouillé est réputée pour son collège. Cette région qui ne fût jamais réunie à la république armoricaine conserva son indépendance jusque dans la seconde moitié du Ve siècle ; elle fût alors soumise par un chef franc, parent de Clovis, “Régnomer” et subit les pillages des fréquentes invasions bretonnes qui ne cessèrent que sous le règne de Charlemagne.

    C’est Saint-Julien, premier évêque de la ville du Mans, qui aurait fondé la paroisse d’Andouillé. Le premier patron est Saint-Martin mais le patron secondaire est Saint-Mathieu. On peut croire que ce dernier ait acquis une plus grande considération puisqu’il a laissé son nom à l’église d’Andouillé.

    En 1890, deux chimistes réputés, Frémy et Moissan installent l’électricité au moulin de la forge ; Andouillé fût le deuxième village de France à être électrifié en 1891. C’est cette même année que toute le rue du pont fut éclairée avec cent cinquante lampes à cire et inaugura la fête de l’électricité. Les habitants se félicitèrent de cette invention. Le moulin de la forge a assuré l’éclairage du bourg et des particuliers jusqu’en 1928, l’électricité coûtait alors 20 francs par habitant.

    La sorcière Jeanne Hérisson a marqué les esprits au XVIIIe siècle. Sa réputation de sorcière la faisait craindre des gens. Elle élevait notamment des rats et les envoyait chez les personnes qui lui déplaisaient et pour cela on l’appelait aussi “la ratoire”. Le champ Hérissonnerie était à Jeanne. Elle habitait dans une hutte au fond de son jardin et avait donné un nom à tous les enfants du quartier. Tout le monde la craignait.
     
  •  L’origine du nom est romaine "Andolliacus", elle s’inspire de son emplacement dans les méandres de l’Ernée, (en langue celte, le méandre se dit "dol". De plus le territoire est riverain de la Mayenne. Lente évolution du nom latin au profit du français de 1125 à 1564… En 1860, l’abbé Heslot  estimant que le nom d’Andouillé prêtait à sourire, déposa une requête en Mairie pour transformer  Andouillé en Andoville; mais le décret qui devait légaliser ce changement n’a pas abouti.
  •  
    Croque andouille
         Pour 4 personnes
     125 g de farine, 100 g de beurre,
     4 jaunes d’œufs, 125 g de pommes de terre fermes râpées à cru,
     125 g de crème crue, 7 cl. de cidre,
     4 g de levure chimique, sel, poivre, noix de muscade râpée.
     
     Garniture : 
     24 tranches fines d’andouille, 150 g de crème crue, botte de cerfeuil, 100 g de moutarde en grain.
     
    Préparer la pâte à gaufre en mélangeant tous les ingrédients. La laisser reposer 2 heures minimum.
    Incorporer la crème et la moutarde ainsi que le cerfeuil effeuillé.
    Confectionner les gaufres à l’aide d’un gaufrier, les masquer, encore chaudes, de crème de moutarde. Recouvrir chaque gaufre de 4 tranches d’andouille.
    Servir immédiatement.
  • Mairie: 
    16, rue de l'Hôtel de ville
    53240 Andouillé
    Tél: 02 43 69 72 72