Ballots

Maire: François Quargnul

Nom des Habitans: Les Balloçais

Nombre d'Habitants: 1179

Ballots
Vue de Ballots
  •  
    Dans un vieil acte ou charte antérieure à la fondation de la Roë et auquel on peut assigner la date de 1070, on peut ainsi lire : “Au nom de la Sainte Trinité, moi Renaud le Bourguignon, Seigneur du château, je donne aux six chanoines de Saint-Nicolas, près de Ballots, une terre de deux charrues et un four, une portion de terre ou ils puissent faire un bourg dans ma forêt”.
    Un demi siècle plus tard, le bourg existait avec son église et les privilèges ordinaires. Il s’édifia sur le terrain concédé par le seigneur de Craon, un terrain défriché dans l’immense forêt de Craon par les chanoines de Saint-Nicolas. Son titulaire était tenu d’assister “en chape” aux deux fêtes patronales du chapitre. Mais en 1684, le curé voulut s’approprier toutes les dîmes, y compris les deux tiers qui appartenaient aux chanoines. Un conflit éclata. Il fut réglé à la suite d’une sentence arbitrale, et le curé fut condamné à leur restituer. Sur le territoire de Ballots, le château du Roseray se dissimule dans un site classé et deux anciennes tombes à l’entrée, mais c’est une demeure privée qui ne peut être visitée.
    Tel qu’il se présente aujourd’hui, c’est un logis rectangulaire “à pilastres cannelés et fronton triangulaire surbaissé” qui fut édifié, vers 1710, sur les plans de l’architecte Simonneau. Des douves alimentées par les sources d’un affluent de la Mée, cernent le jardin qui a pu conserver une partie de sa magnifique charmille d’origine. 
    En 1696, Miromesnil y signalait des terres froides et terres ingrates. Avant la Révolution, les landes en grande partie défrichées, étaient occupées par les pauvres qui s’y construisaient des loges.
    De nos jours, la commune dénombre de beaux pâturages ; ses agriculteurs s’adonnent à la pratique de la polyculture et à l’élevage des bovins, des porcins, des chevaux et des volailles.
  •  
    D’après une légende, le terrain sur lequel est construit le bourg avait été donné pour établir un champ de foire au milieu de la forêt de Craon. On y apportait des ballots de marchandises et ce lieu a été appelé “endroit des ballots”. Dans l’acte de naissance, Ballots est désigné en latin par le mot Barlorcium. Au XIe siècle, on écrit Ballortz. Au XIII , il est parlé de vignes près de Baloz. Puis cela devient Balouz puis Balloux…
  • La Bourdaine
     Pour 4 personnes
     
     Prenez 4 belles et grosses pommes à cuire. Épluchez-les, évidez le centre.
     Remplissez le cratère de confiture ou de sucre.
     Beurrez les pommes et enfermez- les dans une pâte brisée, que vous
     badigeonnez de jaune d’œuf avec un pinceau.
     Enfournez pendant une heure à température moyenne et dégustez
    juste tièdes.
  • Mairie:
    1, rue National
    53350 Ballots
    Tél: 02 43 06 52 08